Lettre de Richard Bégin : VR vs Vert

Le 5 mai dernier, le conseil municipal se penchait sur la politique portant sur le stationnement des véhicules récréatifs (VR) à Gatineau. Ce fut une grande déception, je dois dire, pour moi comme pour bien des Aylmerois et Gatinois qui souhaitent avoir une ville plus belle, plus verte.

Nous étions confrontés à deux seuls choix : bannir les véhicules récréatifs de la rue, là où il est actuellement possible de les stationner en raison d’une politique ambiguë, et leur permettre de stationner indéfiniment entre le 15 mai et le 1er octobre en avant des maisons; ou bien maintenir la politique actuelle qui ne permet pas le stationnement en avant des maisons, mais n’interdit pas carrément le stationnement sur rue.

Vu que l’on considère comme véhicules récréatifs à la fois les énormes maisons mobiles qui obstruent la vision et le paysage et de nombreux autres VR comme les tentes-remorques, les chaloupes à moteur, les bateaux de plus grande envergure, etc., il n’était pas facile de faire un choix. Pour ma part, et je l’ai mentionné lors de la rencontre, j’aurais souhaité une approche beaucoup plus intelligente et judicieuse, mais ce ne fut pas possible.

En effet, en ce qui me concerne, il y a toute une différence entre ces roulottes et maisons mobiles qui peuvent atteindre 9 à 10 pieds de hauteur, sinon davantage avec le système de climatisation, et les autres véhicules qui ne dépassent pas la hauteur des clôtures maximales permises (2 mètres ou environ 6½ pieds). En limitant la hauteur des VR dans une entrée charretière, en tenant compte de la dimension des terrains, en tenant compte aussi des attentes des citoyens selon les quartiers, districts ou secteurs, en permettant aussi aux propriétaires de roulottes ou maisons mobiles de charger ou décharger leurs véhicules pendant un laps de temps raisonnable, on aurait pu trouver une solution acceptable et nettement supérieure à ce qui a finalement été appuyé par la majorité des conseillers mardi après-midi, le plus petit dénominateur commun n’étant que rarement une bonne option.

J’en suis franchement désolé, car cela contribuera à enlaidir et polluer encore plus notre ville. C’est le 12 mai que le conseil procédera au vote final. Il est peut-être encore temps de renverser la vapeur…

One Comment

  • Richard Mayer dit :

    Une voisine a stationné son VR sur la rue pour presque tout l’été dernier. Cet mur de tôle qui ne bouge pas détonait avec la verdure de la bordure riveraine. Heureusement pour tous, ce véhicule a été vendu. Je plains le voisinage de l’acheteur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.